MAQUETTES & histoire
MARINE MARCHANDE

flag_bp51

Pav. Sté Maritime des Pétroles BP (*I1)

Pétrolier AMBOISE 1956

profil_amboise22

AMBOISE (*I3)

blason dunkerque

Armoiries ville de Dunkerque
port d'attache de l'Amboise.(*I2)

MAQUETTE du pétrolier AMBOISE 1960 IMO: 5013894

La maquette du pétrolier Amboise a été réalisée en 2016.
L'Amboise est représenté tel qu'il pouvait être au début des années 1960 (probablement 1963) sous les couleurs de la Sté Maritime des Pétroles BP.
J'ai utilisé le la Revue M.R.B N°120 de septembre octobre 1964 (*I4)qui en présente le plan au 1/600ème (*I5), associé à un article décrivant les caractéristiques principales et quelques photos qui détaillent des particularitées du navire.
Auteur Maurice Bayet.
De plus, des photos de détails et de grandes qualités m'ont bien aidées à interpréter et compléter le plan d'origine. Elles m'ont été fournies par François Féat que je remercie ici pour sa participation.

amb_310116
En cours de finition...

J'ai souhaité réaliser ce pétrolier car à mon point de vu il est une bonne représentation de l'architecture navale des années 60's, tout en rondeur avec l'élégance des formes qui s'en dégage. Nous sommes loin du cubisme rationnel qui va suivre cette période...
J'ai donc reproduit au 1/400 l'ensemble du plan en passant par différentes étapes de transformations à l'aide de logiciels adéquates.
Particularitée de construction pour la coque: elle présente sur une longueur importante la forme d'un parallélépipède rectangle, afin d'économiser la planche de balsa, j'ai remplacé pour cette partie l'empilage par de la baguette 25mmx5mm, le pont étant repris et fermé par une planche de balsa.
J'ai eu quelques difficultées à reproduire les superstructures; du fait des formes arrondies et courbes, le plan restant visuelement assez compliqué à interpréter; j'ai dû m'y reprendre plusieurs fois avant d'arriver à quelque chose qui me convient, tout au moins pour moi...
Les peintures sont des peintures glycérophtaliques satinées.
Dimensions: longueur: 570mm, largeur: 76mm


RESUME HISTORIQUE DE LA CARRIERE de l'AMBOISE

Bref rappel historique d'après guerre: de l'Association Pétrolière à la Société Maritime des Pétroles BP,
respectivement les branches marines de la Société Générale des Huiles de Pétrole (1922-1950) puis la Société Générale des Huiles de Pétrole BP(1950-1954) et Société Française des Pétroles BP (1954)...

Je remercie l' association "Union des Anciens du Groupe bp", (BP France), pour son accord à utiliser les informations de sa collection "Magazines BP".
Cette collection (environ 250 bulletins internes) retrace l'histoire d'une Société Pétrolière et de son personnel de 1947 à 1998.
Outre les articles qui concernent l'activité de la flotte pétrolière elle est riche d'informations sur le mode de vie de notre pays et particulièrement passionnante à parcourir.
Dans le texte, j'ai noté sous la forme "(doc. trait union 27)" les informations relatives au n°, là ou se trouve l'information.
Le lien pour accéder à cette collection au format: pdf .


Association Pétrolière(1922-1954).
Elle dispose de 38.201 tonnes de port en lourd (1930) composé de 3 long courriers: Bahram(1922) 12.205ts., Firuz(1929) 11.585ts., Kobad(1930) 11.578ts, 4 caboteurs: Artabaze, Atar, Cyrus, Tomyris tous de 1922 et divers de servitude (Shirin chaland citerne, Cambyse vedette).
A la fin de la seconde guerre mondiale il ne reste qu'une flotte composée principalement que de 2 pétroliers: Bahram, Kobad et divers de servitude.(Shirin chaland basé à Oran 310ts., Cambyse vedette 10ts., Dauphin vedette 5ts.).(doc. trait union 03)
La Société Générale des Huiles de Pétrole exploite deux raffineries en France, la plus ancienne Lavéra et celle de Dunkerque construite sur le site de l'ancienne unité de raffinage Pétrofina.
Comme la plupart des sociétés pétrolières qui à l'époque assurent leur propre transport de brut (***loi de 1928), elle redémarre avec des pétroliers "ex.T2" américains (port en lourd de 21.880ts) et quelques caboteurs.
Elle complète la capacité de sa flotte avec des navires en "affrètement" auprès d'autres Cies. (doc. trait union 28)
En 1952, la premiére construction neuve importante, le Saint-Patrice (port en lourd de 17.500ts), est lancé aux chantiers du Trait le 11 février 1952... (doc. trait union 16)

Le 1er décembre 1954, l'Association Pétrolière devient la Société Maritime des Pétroles BP.(doc. trait union 27)

dire115_simple33

Evolution de la flotte BP de 1955 aux années 70's(*I6)

Dix ans après la fin de la guerre l'essor de la croissance du niveau de vie génère une demande importante d'approvisionnement d'hydrocarbure (besoins industriels et domestiques).
Il s'agit d'y répondre par la construction de "grands" pétroliers, elle prend livraison de quatre navires commandés au chantier de Dunkerque d'un port en lourd de 33.000ts: Chambord (*I7), Chenonceaux, Cheverny et Chaumont, qui entrent en service entre 1955 et 1958.
Ce sont des pétroliers qui sont en adéquations avec la demande d'approvisionnememt du raffinage et d'assurer le remplacement des navires exitants qui deviennent moins "compétifs".
Assez rapidement deux autres navires sont commandés: Amboise 1960 et Azay-le-Rideau 1964 de 50.000ts de port en lourd.(les premiers 50.000ts de la BP)
Cette course à l'augmentation de la capacité du port en lourd au sein de la BP se poursuit jusqu'a la fin des années 70's ( Chaumont 270.000ts)(*I8), elle se retire en 1993 de l'exploitation maritime...

(***Résume de la loi de 1928): l'industrie nationale du raffinage obtient de la loi de 1928 l'obligation de détenir une capacité de transport sous pavillon français égale à 66 % du volume de ses importations.
"Cette politique reposera sur cinq axes : le maintien d'un raffinage compétitif, le développement de l'activité internationale des compagnies françaises, la constitution de stocks pétroliers, l'existence 'une flotte pétrolière et un marché intérieur attractif et en particulier l'obligation de pavillon traduite par la constitution et le maintien d'une flotte sous pavillon Français par l'importateur dans la limite des 2/3 des cargaisons destinées aux besoins nationaux (décliné sous forme de réalisation tonnes/milles). La conséquence de ces textes fut qu'en 1935, 20% des importations de pétrole en France se faisaient sous forme de produits raffinés et 80% sous forme de pétrole brut. La tendance s'était donc complètement inversée en 20 ans."
Source: (Les Transports Maritimes de MOBIL OIL FRANCAISE 92 ans d'activité).


Le pétrolier AMBOISE 1960 IMO: 5013894
Commandé en 1958, construction: 1959-1960 aux Ateliers et Chantiers de Dunkerque et Bordeaux (France-Gironde), de Dunkerque. Lancé le 22 octobre 1960 il est baptisé Amboise(*I9) suivant la coutume de la BP qui nomme ses pétroliers du nom de chateaux de la vallée de la Loire.
Il charge depuis les terminaux:
-de la méditerrannée orientale Banias en Syrie, Tripoli au Liban,
-du golfe Persique (lrak, Iran, Koweit...) en passant par le canal de Suez.
En raison de sa fermeture pendant 8 ans (1967-1975), les pétroliers doivent faire le tour de l’'Afrique par le cap de Bonne Espérance, d’'où un allongement considérable de la distance et du temps de navigation.
Retour vers l'Europe chargés de brut pour l'approvisionement des raffineries, principalement Lavéra et Dunkerque.
Au cours de son exploitation divers améliorations techniques sont apportées, en 1966 sa coque est modifiée par l'adjonction d'un bulbe (*I12)...
Il continue cette carrière jusqu'en 1997.
Il est désarmé à Brest pour préparation à son dernier voyage, le 23 octobre 1977 il est pris en remorque vers les chantiers espagnols Industrial y Commercial de Levante (Valence) pour démolition.

flag_bp51

Caractéristiques techniques de l'"Amboise"

ch_bp51

Caractéristiques générales:
Longueur ht.: 227.97m.
Longueur entre p.p.: 219.52m.
Largeur: 30.38m.
T.E.: 15.96m.
Port en lourd: 49366ts.
Vitesse: 16.75 noeuds.
Puissance: 17800cv .
Propulsion: 2 turbines A&CH de Bretagne (Nantes), 19000cv (puissance max.), 1 hélice.
Equipage: 10 officiers, 32 hommes d'équipages.





Sister Ship


Le pétrolier AZAY-LE-RIDEAU 1964-1978

Lancé à Dunkerque, aux Ateliers et chantiers de Dunkerque et Bordeaux (France-Gironde), le 8 juillet 1964, il porte comme ses prédécesseurs le nom d'un chateau de la vallée de la Loire.(*I10). Il rejoint les six autres navires de la flotte pétrolière BP, dont le tonnage atteint ainsi 252 000 tonnes.
C'est au Havre, le 6 novembre qu'a lieu le baptême et l'inauguration de l'Azay-le-Rideau, en présence de sa marraine, Mme J.Huré, épouse du Président de la S.F. BP, M.Joseph Huré. et de M. Jean Morin, Secrétaire Général de la Marine Marchande. (En effet, des mouvements sociaux(gréves tournantes) avaient entrainé la fermeture des chantiers en mai(12 au 26), la direction avait différé cette cérémonie dans ce climat peu propice...)
Le 14 novembre le navire arrive au port pétrolier de Martigues-Lavéra avec son 1er chargement de pétrole brut, en provenance de Bougie.
L'Azay-le-Rideau devait être identique à l'Amboise commandé en 1956 et mis en service lui-même en 1961, mais il a bénéficié des progrès réalisés en construction navale dans cet intervalle et a subi de nombreuses améliorations (doc. trait union 66).

Caractéristiques générales:
Longueur ht.: 227.50m.
Longueur entre p.p.: 219.52m.
Largeur: 30.59m.
T.E.(été): 16.06m.
Déplacement à pleine charge: 52513ts.
Vitesse: 16.5 noeuds.
Puissance: 17800cv .
Propulsion: 2 turbines A&CH de Bretagne (Nantes), 19800cv (puissance max.), 1 hélice.
Equipage: 10 officiers, 30 hommes d'équipages.

Au cours de son exploitation divers améliorations techniques sont apportées, en 1966 sa coque est modifiée par l'adjonction d'un bulbe.
"Le Pétrolier "Azay le Rideau", de 52 000ts de port en lourd, vient d'être doté d'un bulbe d'étrave étudié par le bassin des carènes de Wageiningen, en Hollande, et monté lors de la visite de garantie du navire, à Marseille.
Ce bulbe est le résultat d'une technique adoptée depuis quelques années pour la raison suivante : la vague qui se forme à l'avant du navire est un phénomène bien connu ayantl'inconvénient d'absorber une part de la puissance de propulsion. On avait longtemps recherché les moyens de limiter ou de supprimer cette vague, et ce bulbe n'est qu'une amplification, quelque peumonstrueuse, de dessins d'étraves qui n'étaient appliqués, à ce jour, qu'aux navires rapides. Le gain escompté dépend, entre autres éléments, du tirant d'eau. Il est négligeable pour le navire chargé, mais peut atteindre environ un noeud lorsqu'il est sur "ballast", pendant le voyage aller: c'est ainsi que la traversée Marseille-Port-Saïd, du 9 au13 avril dernier, s'est effectuée à 18 noeuds."(doc. trait union 71)
En 1978 il est vendu à Conoco Shipping Co.(Libéria).


Le pétrolier VENTURE LOUISIANA 1978-1982 ex. AZAY-LE-RIDEAU 1964-1978

Il est rebaptisé Venture Louisiana, le 26 mai 1982 il arrive à Kaohsiung (Taiwan) pour démolition.

L'"époque" des bulbes...(pour faire simple)
Dans les années 60's l'architecture navale fait un bond en avant dans l'étude des formes de carène, elle préconise la mise en place de bulbe d'étrave plus ou moins proéminent (Bien que n'étant pas une nouveauté au sein de la marine marchande moderne (paquebot Bremen 1929)), qui permet la diminution de consommation de carburant à une vitesse donnée... Une "mode" qui s'applique aux milieus des années 60's aux navires en constructions et par l'adjontion de cette appendice sur ceux déjà existant.
Les documents à suivre proviennent de la collection de Yvan Letellier que je remercie pour son aimable contribution .



Sources

-source:Revue M.R.B N°120 de septembre octobre 1964 .
-source:Livre "La flotte des navires citernes français" Auteurs: Paul Bois et Hans Pedersen. Editions MDV 1999.
-source:Collection "Magazines BP" .



Références documentaires

-Crédit photos.

Maquettes(ct1 à ct6, m1 à m12):Frankeffel.

*I1:Frankeffel.
*I2:http://www.ngw.nl/int/fra/d/dunkerq.htm
*I3:profil Amboise. collection Frankeffel.
*I4:couverture MRB n°120. collection Frankeffel.
*I5:plan du pétrolier Amboise MRB n°120. collection Frankeffel.
*I6:document magazine BP dire115 n° modifié Frankefel
*I7:http://www.shipspotting.com/gallery/fullscreen.php?lid=392077 Chambord Suez 1967 Auteur: pseudo Bunts.
*I8:Chaumont. Scan.jaquette du livre "Les supertankers français" Auteurs: Jérome Billard et Jean-Yves Brouard .Editions E.T.A.I. 2002.

*I9:http://www.histoiredefrance.net/photos/chateau-royal-amboise.jpg
*I10:https://en.wikipedia.org/wiki/Azay-le-Rideau#/media/File:Chateau-Azay-le-Rudeau-1.jpg
*I11:Bulbe Azay le Rideau. document magazine BP trait d'union n° 71.
*I12:Bulbe Amboise. Collection François Féat

Photos de détails de l'AMBOISE
Det1 à det18:Brest 1977. Auteur: François Féat.

Documentation les bulbes
Bulbe1 à bulbe12:documents "Journal de la Marine Marchande et l'hedomadaire Le Marin". Collection Yvan Letellier.

AMBOISE
V1:web ???
V2:http://www.shipspotting.com/gallery/fullscreen.php?lid=412176 Suez 1963 Auteur: pseudo Bunts.
V3:http://www.shipspotting.com/gallery/fullscreen.php?lid=380937 Canal de Suez 1963 Auteur: pseudo Bunts.
V4: http://www.naviecapitani.it/gallerie%20navi/Petroliere/schede/A/Amboise.htm
V5:Forum mar-mar@yahoogroupes.fr. du 13/02/2016. Photo "Amboise" aimablement communiquée par Frédéric Bogaert. Collection Frédéric Bogaert.
V6:Brest 1977. Auteur: François Féat

AZAY LE RIDEAU
V1:Azay le Rideau Lavéra. Collection François Féat
V2:http://www.photoship.co.uk/JAlbum%20Ships/Old%20Ships%20A/index21.html
V3:http://www.marine-marchande.net/Jourlejour/0%20-%2099/Azay-Le-Rideau.jpg
V4:
V5:
V6:

-Documentations

-Livre "TANKERS navires citernes de chez nous".Auteur: Jean-Yves Brouard et Jérome Billard. Editions MDM 1999
-Livre "la marine marchande française" Auteur Jean Randier Editions Maritimes et d'Outre-Mer 1980.
-Livre "Les Grandes Mutations De La Marine Marchande Française (1945-1995)". Tome 1 Auteur: Bernard Cassagnou. La Documentation Française 2003.
-Livre "La flotte des navires citernes français" Auteurs: Paul Bois et Hans Pedersen. Editions MDV 1999.
-Livre "Les supertankers français" Auteurs: Jérome Billard et Jean-Yves Brouard .Editions E.T.A.I. 2002.
-Livre "Marins du pétrole" Auteur Jean Randier Editions Hachette 1961.
. -Livre "50 ans de la Société Française de Transports Pétroliers 1938-1988" Auteurs: Henri Petit et Jean-Pierre Blavec. Editions P. Tacussel 1995.

-Liens

-N° 50 du TRAIT UNION (Bulletin interne à la Société BP, article sur le lancement de l'Amboise)
-N° 66 du TRAIT UNION (Bulletin interne à la Société BP, article sur les caractéristiques de l'Azay-le-Rideau)
-N° 71 du TRAIT UNION (Bulletin interne à la Société BP, article sur l'adjontion d'un bulbe de l'Azay-le-Rideau)

-Rappel:

Avertissement :
Droits d'auteur - Copyright: les photos, les écrits ne sont pas libres de droits.
Si vous êtes ayant droit sur un ou des éléments présentés dans cette page et que vous souhaitez le/les voir:
-Modifier,
-Supprimer, merci de me contacter pour régularisation.
Je ferai le nécessaire pour mettre à jour l'information concernée dans les meilleurs délais.
-Nota: tout internaute adressant des documents au site, quel qu'en soit le support et la teneur, reconnaît que ses documents peuvent être publiés, modifiés ou retirés du site sans avis préalable.
Merci.



Frankeffel 13 février 2016