MAQUETTE & histoire
LIBERTY SHIP U.S.A. 1944

lmnavy

armoiries
marine marchande
USA*I1

Cargo type "Liberty" JEREMIAH O'BRIEN 1944

liberty_titre

Jeremiah O'Brien *I3

ls_victory

armoiries
Ships for Victory
USA*I2



MAQUETTE Cargo type "Liberty" JEREMIAH O'BRIEN 1944

La maquette du Jeremiah O'Brien a été réalisée en 1995.
Le Jeremiah O'Brien est représenté tel qu'il pouvait être vers l'année 1944.
J'ai utilisé le plan du MRB au 1/100 et j'ai donc reproduit au 1/400 l'ensemble du plan en passant par les différentes étapes de calcul.
Ce plan paru dans le MRB N°304 de janvier 1989. Article et plan Jean-François Durand, accompagné de nombreuses photos qui m 'ont permis de compléter ma documentation sur les "liberty".
Dimensions: longueur 336mm, largeur: 43.5mm

RESUME HISTORIQUE DE LA CARRIERE du JEREMIAH O'BRIEN

AVANT Les "LIBERTY SHIPS" 1936-1941

Avec le déclin de leur flotte marchande depuis le lendemain de la Première Guerre mondiale, les Américains décident, par le Merchant Maritime Act de 1936, d’acquérir une marine neuve, moderne et efficace, pouvant servir en cas de guerre.
En 1937 une agence gouvernementale l’US Maritime Commission (USMC) est créée, fin 1937 un des premiers actes majeurs de la commission, est d'adopter un programme de construction à long terme définissant la construction de cinquante nouveaux navires par an pour les dix prochaines années, ce qui implique immédiatement la réhabilitation et l'expansion de l'industrie navale américaine en effet à cette époque, le pays ne posséde que quarante-six "cales de lancement" capables d'une telle construction. Le programme prévoit de construire des tankers à vitesse élevée et des cargos de trois types (Cl de moins de 400 pieds de long, C2 entre 400 et 450 pieds et C3 de plus de 450 pieds). Ces navires sont destinés à être affrétés (en location) par les compagnies maritimes des États-Unis pour une utilisation meilleure et plus économique au niveau de l'offre des services de fret à fournir aux clients Américains . Les navires et leurs équipages sont également prévus pour servir d'auxiliaire à l'US Navy en cas de conflit armé. Le programme démarre en 1940, le rythme de production atteint même deux cents unités annuelles.
Cependant depuis 1939 l'Europe est en guerre...

Le "type Océan" 1940 Grande-Bretagne
Le 3 septembre 1939 , la Seconde Guerre mondiale commence en Europe. La Grande-bretagne se trouve confrontée à un problème insoluble mais vital les U-Boot allemands torpillent ses navires plus vite qu’elle ne peut en construire en remplacement. En septembre 1940, une mission britannique se rend aux Etats-Unis et ses délégués proposent à leurs hôtes officiels de faire construire sur le territoire Américain de toute urgence, deux fois trente cargos d’après un plan qu’ils apportent avec eux. Les cargos créés à partir de ces plans pourront naviguer à 11 noeuds avec une machine de 2500 chevaux, pour 10 000 tonnes de port en lourd. Ces soixante navires du type "Océan"sont construits à partir des caractéristiques du type "Empire Liberty". Trente des navires sont construits sur la côte ouest à Richmond(Californie) et les trente autres sur la côte Est à South Portland(Maine). En octobre 1941 le premier navire type "Ocean", made in USA, est lancé et baptisé "Ocean Vanguard"(*I14). Tous ces navires "Océan" sont payés par et appartiennent au Gouvernement britannique. Quand les Etats-Unis entrent en guerre, tous les navires commandés par la Grande-Bretagne sont gérés par le protocole du Lease-Lend Act.

Les "LIBERTY SHIPS" 1941-1945

L'Amérique en Guerre.
Le 7 décembre 1941, c'est l'attaque de la flotte du pacifique à Pearl-Harbour par les japonais, dans la foulée l' Allemagne déclare la guerre aux Etats-Unis et lance une nouvelle campagne de guerre sous marine(*I15) qui va s'étendre jusqu’au littoral Nord Américain et à la région des Antilles où naviguent principalement les pétroliers en provenance du Venezuela et du Golfe du Mexique.
Le nombre des torpillages va croitre dans des proportions énormes, car tous ces navires naviguent isolément.
Dans la seule année 1941, la perte totale sera de 1299 navires totalisant 4,328 588 tonnes.

Les remèdes
Pour stopper cette hémorragie de navires qui tourne à la catastrophe, différentes sortes de décision sont prises, à savoir :
— Perfectionnement accru des Américains dans la méthode des convois,
— Renforcement de la protection des convois par meilleure protection aérienne (avions à grand rayon d'action), porte-avions d’escorte, nouveaux types d'escorteurs(*I11), etc...
— Mise en service de matériel nouveau concernant le repérage des sous-marins radiogoniomètre HF, asdic, radar à ondes cms.,
— Nouvelles armes anti sous-marines,
— Enfin, effort sans précédent dans la construction navale pour remplacer le tonnage perdu.
Quelques soient les pertes éprouvées ,par les Alliés du fait de la guerre sous-marine, la capacité des chantiers sera toujours supérieure au tonnage perdu, tel est le raisonnement à la limite tenu par les Américains. Le 19 février 1942 le Président Roosevelt convoque une conférence d’un niveau très élevé pour parler des transports Maritimes. C’est à cette occasion qu’il fait mettre en route le plus grand programme de construction de toute l‘histoire.
L’Amiral Land placé à la tête de l’Administration de la construction de guerre pour les transports Maritimes, reçoit l’ordre de produire 24 millions de tonnes de navires avant la fin de l’année. C’est vingt et une fois plus qu’il n’avait été construit en 1941, et l'Amiral Land note que pour atteindre ce quota de 750 navires avant la fin de l’année et environ 1500 en 1943, les Chantiers Américains devront tripler leurs livraisons.

ls_cales
Liberty sur cales(*I17)

Les moyens
Les chantiers existants ne suffisent pas à eux seuls, et il apparait clairement à la commission Maritime qu’îl faut trouver une méthode révolutionnaire de constructions de navires. Les méthodes traditionnelles ne suffisent plus et des Industriels comme Henry J. Kaiser, qui a construit le barrage de "Boulder" et le"Golden gate bridge" sur la baie de San Francisco à Oakland, sont attirés vers la construction navale et par les contrats alléchants de dizaines de millions de dollars.
Au total 17 chantiers(*I6) (7 chantiers déja existants avant guerre, 6 chantiers "Kaiser" et 4 chantiers sans expériences créés pour le programme Emergency) vont lancer entre-autres 2710 Liberty Ships au cours de la guerre
La clé du succès des chantiers Américains repose sur l’utilisation des techniques de production de masse, dérivées des chaînes de production automobile travaillant sur une conception standard et en utilisant largement la soudure et les éléments préfabriqués.
Dans ce but de rationalisation poussé à l’extrême, quatre types de navires sont définis et seront construits en grande quantité:
— 2710 Cargo de 10.350ts - Type Liberty - V= 12 nds 1200 CV - Machine à vapeur
— 550 Cargo de 13.000ts - Type Victory - Cargo rapide - V = 16 nds, Turbine à vapeur
— xxx Cargo de 7.000 ts - Type Pocket Liberty.
— 533 Pétrolier de 16.000ts - Type T2 - Vitesse 12 nds - Propulsion Turbine à vapeur
Les moyens employés sont :
— Standardisation, poussée à l'extrême, permettant d’utiliser le matériel indifféremment d’un type de navire vers un autre .
Préfabrication de parties entières de navires (*I7) (quelque soit le lieu de production) et qu’il suffira de transporter et d' assembler à la coque sur la cale du chantier. (bloc étrave (*I13), bloc arrière, passerelle (*I12), dunette.
Ces éléments préfabriqués(*I10) représentent des poids de l’ordre de 250 t à 300 t.
— Utilisation généralisée de la soudure électrique dans l’assemblage des bordés de coque en particulier. La soudure généralisée permet une vitesse d’exécution dans le montage des coques jamais atteinte auparavant.

rosie_1
Rosie la riveteuse(*I16)

La production
Le premier Liberty ship le "Patrick Henry"(*I8) est lancé aux chantiers de la Bethlehem-Fairfield Shipyard Inc. à Baltimore le 27septembre 1941 .
Pour subvenir à cette production de masse la chiffre de la main-d’oeuvre passe de 100.000 à plus de 700.000.
On fait des cours de perfectionnement pour les dessinateurs, les gréeurs, les soudeurs, etc., on recrute des milliers de femmes, rapidement on leur donne le surnom "de Rosie la Riveteuse", les efforts de ces ouvrières font monter le rendement dans les chantiers.
Les délais de construction descendent de six mois pour le premier Liberty ship à deux mois par bâtiment au printemps 1942 et, finalement â tout juste plus d’un mois.
En octobre 1942, le Président Roosevelt rend visite à Henry J. Kaiser à son chantier de la côte Ouest ce jour est marqué par le lancement du "Josepb N. Teal"(*I5). Le navire a été construit en dix jours, et la commission Maritime Américaine annonçe qu’elle a atteint son objectif de trois navires lancés par jour.
Avec un sens élevé de la publicité, la firme Kaiser réalise un record spectaculaire en novembre 1942 lorsque le Robert E. Peary"(I*9), est achevé en tout juste quatre jours et quinze heures.
Au total les chantiers Américains vont lancer en 1941:7, 1942:55, 1943:1279, 1944:920, 1945:449 "liberty".

libship21
En convoi(*I4)

Une brève historique
Ces navires seront présents sur tous les théatres d'opérations du conflit, participeront aux convois de ravitaillement de l'atlantique nord (USA-UK) vers le Royaume-Uni, aux terribles convois vers Mourmansk (URSS). Ils participeront au transport des hommes et de l'équipement au cours des opérations de débarquement en Afrique du Nord, en Europe (Débarquement de Normandie ou quelques "liberty" furent utilisés comme block-ships pour les ports artificiels), nous les trouverons également sur le théatre des opérations du Pacifique assurant le transport depuis les bases jusqu'aux zones de combat.
Ils seront pafois transformés, adaptés à des taches particuliéres suivant les besoins tels que navires-hopitaux, charbonniers, tankers...
Plus de 200(253 précisément) "liberty" seront perdus au cours du conflit par torpillage, bombardement, intempéries et par les conditions extrèmes de navigation du temps de guerre.
A partir de la fin du conflit, ils assureront le transport de retour des combattants vers leur pays, participeront au ravitaillement des pays ruinés par la guerre, puis petit à petit ils seront placés dans la flotte de réserve en attendant....mais ceci est une autre histoire.

Jeremiah O'Brien 1943-1979
Construit par le chantier "Ouest" de New England Shipbuilding Corporation, à South Portland (Etat du Maine).
Première tôle posée le 6 mai 1943.
Lancement le 19 juin 1943, il est baptisé "Jeremiah O'Brien"(1744–1818) du nom du capitaine, commandant le "Unity" qui lors de la bataille navale de Machias entre les Révolutionnaires Américains et les Britanniques captura le "HMS Margaretta".
Livraison le 30 juin 1943 (construction en 56 jours).
Machine à vapeur construite par Hooven, à Hamilton (Ohio), chaudières fabriquées par Foster-Wheeler Corporation, à New York.
Port d’attache Portland, Maine.

flag_usa

Caractéristiques techniques du "Jeremiah O’Brien"

ch_liberty

Caractéristiques techniques:
Longueur hors tout: 134.57 m
Largeur hors membres: 17.37 m
Tirant d’eau en charge: 8.45 m.
Jauge brute: 7176tx.
Port en lourd: 10.865ts.
puissance: 2500Hp v.: 10n. 1 hélice.
Effectif: 80h y compris les cannoniers 36h
Armement: 1x127mm, 1x76mm, 8x20mm




De juillet43 à janvier 46, le Jeremiah O’Brien fut exploité par la Grace Line pour le compte de la “War Shipping Administration”. Au cours de ses trois premiers voyages il participa à des convois entre la côte Est des USA et la Grande-Bretagne avec des cargaisons de munitions, céréales et divers. A la fin du quatriéme voyage, en juin 1944 il effectua onze “navettes” entre l’Angleterre et les plages normandes d'Omaha beach et d'Utah beach . Trois autres voyages l’emmenèrent du golfe du Mexique jusqu’en Amérique du Sud, puis de la côte Ouest vers l’Océanie et l’Extrême- Orient.
Le 7 février 1946, à la suite de son incorporation dans la Flotte de réserve, le Jeremiah O’Brien mouillait à Suisun Bay, près de Benicia (Californie), pour une escale qui devait durer plus de 33 ans... Durant les années 60, un projet fut dévellopé pour sauver au moins un Liberty Ship pour la postérité et la mémoire.
En 1978 "the National Liberty Ship memorial, Inc.", une association californienne à but non lucratif fut crée pour restorer, préserver, maintenir et présenter au public un Liberty Ship en son état d'origine.
Le choix se porta sur le O'Brien, qui présentait le maximun des critères retenus pour le restorer, de par sa condition de conservation.
Le 7 juillet 1978 le Jeremiah O'Brien était déclaré "Monument Historique".

Jeremiah O'Brien 1979-2xxx
Le Jeremiah O'Brien retrouva le service à partir de 1979.
Alors un important travail pour restorer le navire fut entrepris, principalement par des volontaires de l' association.
La premiére croisiére eut lieue le 21 mai 1980.
Le navire dut étre recertifié pour continuer à naviguer.
En 1994, l'équipage de volontaires conduisit le navire vers les plages de Normandie à l'occasion de la comémoration du 50é anniversaire du débarquement.
Du 18 avril au 23 septembre 1995, il visita 14 ports.
Une fois cela fait il retourna au quai 45 du Fisherman's Wharf, San Francisco, la ou il peut être visité

John W Brown 1988-2xxx
Un deuxiéme "Liberty" le John W Brown (*I18), a éte déclaré "Monument Historique" en 1985 et à partir de 1988 a été restoré et maintenu dans un état de conservation lui permettant de retrouver son état d'origine.

Sources

-source: "Les Liberty ships" Article et plan Cdt C. Meunier. Revue MRB N° 220 du 15 mai 1981.
-source: "Le Jeremiah O'Brien" Article et plan de Jean-François Durand. Revue MRB N°304 de janvier 1989.
-source: "Les Liberty ships" Auteur: Jean-Yves Brouard. Editions Glenat
-source: "‘LIBERTY’ CARGO SHIP". Auteur: James Davies. Document pdf du site WW2Ships.com



Références documentaires

-Crédit photos.

Maquettes(m1 à m12):Frankeffel.

*I1:http://www.usmm.org/images4/flag.gif
*I2:http://www.usmm.org/br/libshipcover1.jpg
*I3:-Revues NAVIRES & HISTOIRE N°06 mars 2001 -Article "la saga des Liberty Ships". Auteur Jean-Yves Brouard. Profil: Frédéric Sthal
*I4:web??????????
*I5:http://history.sandiego.edu/GEN/WW2tIMELINE/kaiser.html&h=861&w=5
*I6:web??????????
*I7:web??????????
*I8:http://mdhsimage.mdhs.org/library/images/XaccessLive/xa000693.jpg
*I9:web??????????
*I10:http://www.fletc.gov/about-fletc/glynco-nas-history/photos/ship-assembly.jpg/view
*I11:http://www.history.navy.mil/photos/images/g350000/g350736.jpg.
*I12:http://www.armed-guard.com/ag21.html
*I13:http://www.armed-guard.com/lastlib.html
*I14:http://www.armed-guard.com/lastlib.html
*I15:http://www.u552.de/
*I16:http://www.rosietheriveter.org/painting.htm The 1943 Post Cover by Norman Rockwell.
*I17:web?????
*I18:http://iancoombe.tripod.com/sitebuildercontent/sitebuilderpictures/johnbrown.jpg

V1:http://hnsa.org/ships/jobrien.htm
V2:http://www.marine-marchande.net/Jourlejour/5501-5600/93-JeremiahOBrien.jpg Auteur Jean-Yves Brouard
V3:http://history.sandiego.edu/cdr2/WW2Pics2/83608.jpg
V4:http://www.geocities.com/jeremiahobrien/dry1.jpg
V5:http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/4/49/SS_John_W_Brown.jpg -Source: Project Liberty
V6:???

V7:???
V8:http://seattle.thewarrenreport.com/images/saved/liberty%20ship.jpg
V9:http://www.marinersinternational.com/SSJohnBrown-new.jpg
V10:http://www.apl.com/history/art/prosper/obrien.jpg
V11:http://www.wivonet.nl/d-day-2.htm
V12:http://www.wivonet.nl/d-day-4.htm

V13:http://www.globalsecurity.org/military/systems/ship/images/liberty-image42.jpg
V14:http://www.globalsecurity.org/military/systems/ship/images/liberty-image43.jpg
V15:http://www.globalsecurity.org/military/systems/ship/images/liberty-image44.jpg
V16:http://www.armed-guard.com/calen2.html SS Hugh S Legare - Courtesy Mariners' Museum, Newport News, Va
V17:http://www.armed-guard.com/calen2.html SS Sam Houston II - Courtesy Mariners' Museum, Newport News, Va
V18:http://dlg.galileo.usg.edu/liberty_ships/jpgs/jaj074.jpg

V19:http://img104.imageshack.us/img104/4240/sszebulonbvancelibertyssq3.jpg
V20:web???
V21:web???
V22:http://img112.imageshack.us/img112/5286/ssjameseganlaynelibertydx6.jpg
V23:web???
V24:http://siarchives.si.edu/history/jhp/liberty.jpg

V25:http://www.armed-guard.com/ag2.html
V26:http://www.armed-guard.com/marypick.jpg
V27:http://www.history.navy.mil/photos/images/h75000/h75821.jpg
V28:http://www.riverseainternational.co.uk/memories/WILLRWOOD1943.jpg
V29:web???
V30:Web ???? Aerial view of Oregon Shipbuilding Corp., Portland, Oregon on February 19th, 1944

V31:http://omahabeach.mulberry.free.fr/6juin44Viervil4/PhotosNouvelles11/LD116-p123-Corncob-LCVP.jpg 578 Artemus Ward (USA,7177t liberty ship 1942)
V32:http://omahabeach.mulberry.free.fr/6juin44Viervil4/PhotosDiverses6/p012803.jpg 577 George W. Childs (USA,7176t liberty ship de 1943)
V33:http://www.marad.dot.gov/Ship%20Disposal/huddell%20crop.jpg33Vhttp://www.marad.dot.gov/Ship%20Disposal/huddell%20crop.jpg
V34:http://images.google.com/hosted/life/f?q=casablanca+source:life&prev=/images%3Fq%3Dcasablanca
V35:le "Jeremiah O'Brien" à Cherbourg(1994). Photo aimablement communiquée par Jean françois Durand. Collection et photo Jean françois Durand.

-Documentations

-Article "La Saga des Liberty ships" Auteur: Jean-Yves Brouard. Revue le Chasse Marée N°47.
-Articles "Les Liberty ships" Auteur: Jean-Yves Brouard. Revues Navires & Histoire N° multiples à partir du N° xx
-Livre "Les Liberty ships" Auteur: Jean-Yves Brouard. Editions Glenat
-Revue MRB N° 220 du 15 mai 1981. Article et plan Cdt C. Meunier
-Revue MRB N°304 de janvier 1989. Article et plan Jean-François Durand
-Revue MRB N°492 de novembre 2004. Article Jean-Claude Cauty, plan encarté au 1/150
-Document "Liberty%20Ship.pdf" du site WW2Ships.com. "‘LIBERTY’ CARGO SHIP". Auteur: James Davies.

-Liens

-Site Historic Naval Ships Association.
-Site National du Mémorial du Jeremiah O'Brien.
-Site du "Project Liberty Ship" pour la préservation du John W Brown.
-Site Digital Library of Georgia, "les Liberty ships"
-Site de l'American Merchant Marine
-Site sur l'US Maritime Commission
-Site sur l'U.S. Navy Armed Guard and World War II U.S. Merchant Marine
-Site sur l'histoire de la construction navale aux USA
-Site shipsnostalgia. Page sur le Jeremiah O'Brien.(nombreuses photos.)
-Wikipedia: Pages de listing des "Liberty" construits durant la 2ème guerre
-Site Wikipedia: Pages sur le programme "Emergency Shipbuilding Program" aux USA durant la 2ème guerre

-Rappel:

Avertissement :
Droits d'auteur - Copyright: les photos, les écrits ne sont pas libres de droits.
Si vous êtes ayant droit sur un ou des éléments présentés dans cette page et que vous souhaitez le/les voir:
-Modifier,
-Supprimer, merci de me contacter pour régularisation.
Je ferai le nécessaire pour mettre à jour l'information concernée dans les meilleurs délais.
-Nota: tout internaute adressant des documents au site, quel qu'en soit le support et la teneur, reconnaît que ses documents peuvent être publiés, modifiés ou retirés du site sans avis préalable.
Merci.



Frankeffel 04 mars 2008