MAQUETTES & histoire
MARINE MARCHANDE

flagshiaffino

Pav. Société Algérienne de Navigation Charles Schiaffino & Cie.*I1

Cargo pinardier MARIE LOUISE SCHIAFFINO 1951

mls_titre

Marie Louise Schiaffino *I2

armalger

armoiries ville d'Alger
port d'attache
du Marie Louise Schiaffino *I3



MAQUETTE Cargo pinardier MARIE LOUISE SCHIAFFINO 1951

La maquette du Marie Louise Schiaffino a été réalisée en 2015.
J'ai utilisé un plan au 1/200 acheté sur un site de vente aux enchères, plan d'ensemble établi par les services techniques de la Société Algérienne de Navigation Charles Schiaffino & Cie, qui représente le Marie Louise Schiaffino en 1955.(*I4).
J'ai donc reproduit au 1/400 l'ensemble du plan en passant par les différentes étapes de calcul traitées par logiciel.
"Une première", par l'absence de plan des formes(couples), j'ai dû réaliser la coque à partir des différents ponts représentés sur le plan et y ajouter un mélange de calculs sur la position de différents niveaux, de "locaux divers" représentés sur le profil vertical du plan.
(Voir les 2 éléments de repérages sur plan)(*I5), j'espère avoir été assez "clair" dans mon explication...
Dimensions: longueur 317.25mm, largeur: 41.5mm
Les peintures sont des peintures satinées glycéro. classiques.



RESUME HISTORIQUE DE LA CARRIERE du Cargo pinardier MARIE LOUISE SCHIAFFINO


La série des "MONIQUE SCHIAFFINO" 1950-1952
En 1939, la Société Algérienne de Navigation pour l’'Afrique du Nord Charles Schiaffino et Cie exploite dix-neuf navires. La seconde guerre mondiale va réduire drastiquement la flotte, la compagnie perd sept navires:(Monique Schiafino, Catherine Schiaffino, Ange Schiaffino, Marcel Schiaffino, Nicole Schiaffino, Rose Schiaffino, Louis-Charles Schiaffino) puis bien que terminée un huitième:(Prosper Schiaffino)...

Les liaisons maritimes reprennent après la guerre avec les cargos rescapés du conflit, le remplacement des unités perdues démarre dés 1949.
Sous la présidence de Laurent Schiaffino (1897-1978) la compagnie, dont la raison sociale a été modifée en Société Algérienne de Navigation Charles Schiaffino et Cie (1950), mène un programme de constructions neuves portant sur six navires:
-- quatre de 6500 tonnes pour les lignes du Nord qui sortent en 1951 et 1952 des Chantiers Navals de Blainville (Caen) (Monique Schiaffino, Ange Schiaffino, Marie-Louise Schiaffino et Louis-Charles Schiaffino)(*I7).
-- deux de 2500ts pour la ligne de Sète (Jacques Schiaffino et Catherine Schiaffino).
(Comme la pluspart des navires de la Cie. ils portent le prénom de membres de la famille Schiaffino.)

Les liaisons Algérie-Metropole-Algérie.
(voir les lignes et ports desservis durant les années 50', 60').
Sur ces lignes du Nord cohabitent les catégories de marchandises des plus variées et les plus délicates à transporter : vins, fruits, légumes vers la métropole, en retour les produits divers peuvent emprunter tout cargo qui leur est proposé et accepter les fréquences et les horaires établis pour et par le trafic d'Algérie vers la Métropole.
Plus de la moitié du trafic Algérie-Métropole est fourni par les vins.
(En 1949, première année importante d'après guerre, 1.207.449 tonnes représentant 9 millions d'hectolitres sur une production totale de 14 millions ont été expédiées vers la Métropole).
Les nouveaux navires sont différents de leurs prédécesseurs : le vin ne se transporte plus en fûts, mais en vrac,dans des cuves intégrées, (en exemple les cuves intérieures du Marie Louise Schiaffino) à la structure des cargos qui remplacent les impressionnantes pontées de demi-muids d'’avant guerre Le chargement du Monique Schiaffino de 1929(*I9).

aff_mls_s.jpg
à boire avec modération!!!
(*I10)

L'’indépendance de l’Algérie en juillet 1962 entraîne le changement de port d’attache des navires qui passe d’Alger à Sète, Rouen ou Dunkerque. La flotte participe activement au rapatriement des biens des Français d’Algérie.
Le trafic avec cette nouvelle algérie se maintient en le partageant avec la Cie Nationale Algérienne de Navigation, la réduction brutale des quotas de transport se retrouve dans les résultats d'exploitation, il ne permet plus de rentabiliser cette contrainte économique imposée et de plus le nombre des navires de la compagnie devient inadéquate pour ce trafic réduit.
Les navires du Nord connaissent un sursis entre 1968 et 1975, affrétés entre autres par la Compagnie des Messageries Maritimes, ils mettent le cap sur Tahiti et l'’atoll de Mururoa où ils approvisionnent le Centre d’'Expérimentation du Pacifique, la base française d’'essais nucléaires. Ils reviennent généralement sur Rouen avec des cargaisons de coprah.
La flotte entre périodes d'affrétements et de désarmements se réduit chaque année un peu plus.

Les "Monique Schiaffino" et "Ange Schiaffino" terminent leur carriére sous pavillon français en 1978, quant aux "Marie Louise Schiaffino" et "Louis-Charles Schiaffino" ils poursuivent une seconde carrière dans le Pacifique...

1256_s1
moi-même il y'a un...

Souvenirs personnels, pendant les vacances d'été passées à Ouistreham il y'a un...
Il était assez fréquent d'assiter aux passages des "Schiaffino" et d'autres navires dans le sas,(en montée ou descente de Caen), nous allions voir à la capitainerie l'affichage des navires annoncés ou alors en parcourant "Le Marin", le "Ouest-France"...
A cette époque nous étions le long du quai à 2 ou 3 mètres du navire qui pénétrait dans le sas, seulement mis en garde par l'équipage qui lançait les amarres à des lamaneurs, voir à la personne qui était au plus proche des bollards d'amarrages.
(A cette époque le concept du "principe de précaution" n'était pas dans les moeurs et l'on pouvait...Je m'arrète là!!!) en exemple, L' "Astrée" de la S.N.C. dans le sas.(*I8)
Il me reste une image entre-autres qui m'impressionnait, celle du brassage de l'eau (pas bleu, l'eau) par l'hélice qui battant en arriére toute freinait le navire à l'entrée du sas, surtout si le navire était lége et l'hélice à moitié hors d'eau ce qui faisant éclaboussait "joyeusement" les personnes en abord...


MARIE LOUISE SCHIAFFINO 1951-1965. IMO:5224118
Troisiéme de la série à être lancé aux chantiers de Blainville le 5 juillet 1951, il est équipé avec des panneaux de cales à galiotes et sur le pont avant conserve un treillage pour le transport de fûts en plus des citernes intérieures et extérieures, il ne possède pas encore de radar.(Il sera ultérieurement modernisé avec les mises en place des panneaux de cales type "Mac Grégor", d'un radar, etc...)
Il assure la ligne dite de "l'Europe du Nord" depuis les ports algériens ou tunisiens avec comme tête de ligne le port de Rouen, qui reçoit au plus proche de la région parisienne les cargaisons de vin en vrac.
Au retour il charge des divers (souvent des produits manufacturés) en faisant des touchées suivant les demandes sur Dunkerque, Caen, Brest, Nantes, Bordeaux.
De plus les opérations de "maintient de l'ordre en Algérie" entraine une activité inhabituelle avec l'’approvisionnement en hommes et en matériel d'’un contingent militaire très important. Il poursuit ce trafic régulierement jusqu'à l'indépendance de l'Algérie en 1962 ...

La suite va être faite de haut et de bas, il change de port d'attache (Alger) pour une immatriculation à Rouen. Vers 1968, entre un trafic alléatoire vers d'Afrique du Nord et des périodes de désarmement, vient s'ajouter une activité vers Tahiti et la Nouvelle-Calédonie, au moment de l'exploitation de la base de Mururoa...
Mais peu à peu la compagnie doit se séparer de cette série comme à suivre...

*****Témoignage de M. Joseph Kerdraon, à propos de cette maquette.*****

"Celle-ci, me touche d'autant plus que ce fut mon dernier embarquement en 1962.
A l'époque il effectuait des rotations d'une quinzaine de jours sur l'Algérie au départ de Rouen.
Il avait des panneaux de cale en bois ce qui donnait beaucoup de travail,car il touchait presque tous les ports Algériens.
En ce mois de juillet par exemple avec la fin de la guerre d'Algérie,le fret ne manquait pas.
Pour ceux qui n'ont pas connu, quand on mettait les pieds sur ce genre de navires,l'odeur du vin nous chatouillait les narines, puis on s'habituait ( plus agréable ou du moins, moins nocif que celui d'un pétrolier d'où je venais)."


flag_schiaf

Caractéristiques techniques du "Marie Louise Schiaffino"

ch_schiaf

Caractéristiques techniques:
Longueur hors tout: 126.29m.
Longueur entre p-p: 116m.
Largeur: 16.60m.
Tirant d’eau en charge: 6.50m.
Jauge brute: 3716tx.
Port en lourd: 5305ts.
puissance: 4200Cv, vitesse: 13.5n., 1 hélice.
Cales: 4 + 1(teugue).
Mâts de charge: 2x3ts, 6x5ts, 2x8ts + 1 bigue 30ts.
Capacité cales à vin intérieures: 1286m3, citernes externes: 221m3.
Effectif: xxh.


CAPITAINE WALLIS 1965-1974, ex.Marie Louise Schiaffino 1951-1965.
Vendu à un armateur de Wallis et Futuna ou Singapour. (***informations non garanties)
Il est rebaptisé "Capitaine Wallis" par la Compagnie Tahitienne Maritime.

BOUNTY II 1974-1980, ex. 1965-1974, ex.Capitaine Wallis 1965-1974, ex. Marie Louise Schiaffino 1951-1965.
En 1980 il est rebaptisé "Bounty II" et en aôut 1981 démoli à Kaohsiung (Kuo Dar Steel * Iron Co Ltd.).


Les Sisters Ships

MONIQUE SCHIAFFINO 1950-1979 IMO:5239620
Premier de la série à être lancé aux chantiers de Blainville le 9 novembre 1950. Assure la même carriere sous pavillon français que ses sisters ships, désarmé il quitte le port de rouen le 16/09/1978 pour San Esteban de Pravia( Asturies, Espagne), démoli le 31/01/1979.

ANGE SCHIAFFINO 1951-1979 IMO:5017175
Deuxième de la série à être lancé aux chantiers de Blainville le 15 avril 1951. Assure la même carriere sous pavillon français que ses sisters ships, désarmé il quitte le port de rouen le 15/09/1978 pour la même destination et destin que son prédécesseur .

LOUIS CHARLES SCHIAFFINO 1952-19xx IMO:5212701
Dernier de la série à être lancé aux chantiers de Blainville le 27 mars 1952,

dimensions et tonnage différents par rapport aux trois précédents.
    **Longueur hors tout: 127.79m.
    **Longueur entre p-p: 117.50m.
    **Tirant d’eau en charge: 7.23m.
    **Jauge brute: 5448tx.
    **Port en lourd: 6674ts.

Vendu à un armateur de Wallis et Futuna ou Singapour. .
Il est rebaptisé "xxxxxx " par l'armement xxxxx, puis xxxxx, aurait terminé sa carrière après transformations comme tanker sous le nom de "Suprème Star". (***informations non garanties)


Sources

-source: Article "SCHIAFFINO Un armateur pour l'Algérie" Auteur: Gérard Cornier. Revue Navires & marine marchande N°12 juillet 2002
-source: Livre "Flotte marchande française 1953" Auteur: Robert Gruss. Editions Maritimes & Coloniales.
-source: Livre "Les Grandes Mutations De La Marine Marchande Française (1945-1995)". Tome 1. Auteur: Bernard Cassagnou.
             La Documentation Française 2003.
-source: Livre "SAGAS MARITIMES, Cent Ans d'Armateurs de France". Auteurs: Gerard Cornier & Claude Villers. Marines éditions 2003.
-source: Article "Schiaffino, la passion de l’Algérie". "bulletin62_schiaffino". Association French Lines. Auteur: Gerard Cornier. Mars 2009.
-source: Article "Trafic et moyens de transport entre la France et l'Algérie". ;In: L'information géographique. Volume 16 n°5, 1952.
             pp. 195-201. Auteur: Renée Caralp.







Références documentaires

-Crédit photos.

Maquettes: ct1 à ct6, m1 à m6 Frankeffel.

*I1:http://pavillon.houseflag.free.fr/base/t1l/schiaf.jpg
*I2:Frankeffel
*I3:http://www.amicaledesanciensduhamma.fr/Images/Logo%20Alger.jpg
*I4, *I5:Frankeffel.
*I6:affiche "Schiaffino", Roger Chapelet (1902-1995). http://www.pillon-encheres.com/html/fiche.jsp?id=2416176&np=2&lng=fr&npp=20&ordre=1&aff=1&r=.
*I7:article lancement du "Marie Louise Schaffino" (Source: JMM N° 1647 du 12/07/1951).
forum mar-mar@yahoogroupes.fr.(10/12/2010). Collection Yvan Lettelier.
*I8:web ???
*I9:web ???
*I10:http://fr.wikipedia.org/wiki/Viticulture_en_Alg%C3%A9rie

Photos. "Marie Louise Schiaffino".
V1, V2, V3:"Marie Louise Schiaffino" à son neuvage en finition et sortie des chantiers de Blainville, sortie de Ouistreham (1952).
forum mar-mar@yahoogroupes.fr.(09/12/2010). Collection Erwan Guegueniat, origine Collection garo.
V4:"Marie Louise Schiaffino" avant modernisation, origine web, collection de l'Amiral Adam.
V5:"Marie Louise Schiaffino" après modernisation ???: radar, panneaux de cales type "Mac grégor", origine web ???
V6:web ???

V7:"Marie Louise Schiaffino". Aquarelle de Jean Pierre Paoli.
V8:"Capitaine Wallis" http://www.shipspotting.com/gallery/photo.php?lid=1621603. Auteur:Peter Davey (photo 1977).
Collection:Chris Howell.
V9:"Capitaine Wallis" http://www.shipspotting.com/gallery/photo.php?lid=1371751. Auteur: Chris Howell.
V10:Capitaine Wallis" web ???.
V11:Bounty II" Auckland.1980.http://www.shipspotting.com/gallery/photo.php?lid=1588076. Auteur: Chris Howell.
V12:Bounty II" Auckland.1980. http://www.shipspotting.com/gallery/photo.php?lid=1148063. Auteur: Chris Howell.

Photos. "les sisters ships".
V1:"Monique Schiaffino", forum mar-mar@yahoogroupes.fr. Collection Jean Yves Brouard.
V2:"Monique Schiaffino", web ???
V3:"Monique Schiaffino", web ???
V4:"Ange Schiaffino" à Rouen. forum mar-mar@yahoogroupes.fr. Collection Erwan Guegueniat.
V5:"Ange Schiaffino" web ???
V6:"Ange Schiaffino" Maquette Musée de la Marine, web ???

V7:"Louis Charles Schiaffino", web ???.
V8:"Louis Charles Schiaffino", web ???.
V9:
V10:
V11:
V12:

-Documentations

-Article "SCHIAFFINO Un armateur pour l'Algérie" Auteur Gérard Cornier. Revue Navires & marine marchande N°12 juillet 2002
-Livre "CARGOS de chez nous" Auteur: Jean-Yves Brouard. Editions MDM 1998
-Livre "la marine marchande française" Auteur: Jean Randier Editions Maritimes et d'Outre-Mer 1980.
-Livre "Flotte marchande française 1953" Auteur: Robert Gruss. Editions Maritimes & Coloniales.
-Livres "Les Grandes Mutations De La Marine Marchande Française (1945-1995)". 2 tomes. Auteur Bernard Cassagnou.
           La Documentation Française 2003.
-Livre "SAGAS MARITIMES, Cent Ans d'Armateurs de France". Auteurs: Gerard Cornier & Claude Villers. Marines éditions 2003.

-Liens

-Site de Merienne.J.Y., "Blainville sur Orne. Calvados"
-Site de la ville de Blainville sur Orne, Calvados. "Rubrique historique de la constrution navale".
-Site de compilation sur l'histoire et la vie en Algérie jusqu'en 1962."-Pages de photos sur les navires de la compagnie Schiaffino".

-Site de l'INA: "lancement-des-m-s-louis-charles-schiaffino-et-ange-schiaffino".
****Film documentaire retraçant la construction du navire "Louis Charles Schiaffino" et son lancement le 27 mars 1952, ainsi que le lancement du "Ange Schiaffino" le 15 mars 1951. Ces deux cargos appartenant à la Compagnie Charles Schiaffino sont destinés au transport de marchandises et relient les ports de Normandie à ceux d'Afrique du Nord. Document muet.***,
document, que je me suis acheté, très intéressant sur la construction et mise en service de ces navires.


-Site ww.persee.fr, "Le transport des vins en vrac en France".
-Site ww.persee.fr, "Le port de Rouen".
-Site wikipedia, "la viticulture en Algérie".
-Site www.cerclealgerianiste.fr, "histoire du vignoble en Algérie".

-Rappel:

Avertissement :
Droits d'auteur - Copyright: les photos, les écrits ne sont pas libres de droits.
Si vous êtes ayant droit sur un ou des éléments présentés dans cette page et que vous souhaitez le/les voir:
-Modifier,
-Supprimer, merci de me contacter pour régularisation.
Je ferai le nécessaire pour mettre à jour l'information concernée dans les meilleurs délais.
-Nota: tout internaute adressant des documents au site, quel qu'en soit le support et la teneur, reconnaît que ses documents peuvent être publiés, modifiés ou retirés du site sans avis préalable.
Merci.



Frankeffel 03 avril 2015