MAQUETTES & histoire
MARINE MARCHANDE

uim1

Pav.U.I.M.(*I1)

CHARBONNIER-MINERALIER JEAN SCHNEIDER 1958

schneider_titre

Jean Schneider(*I2)

blason dunkerque

armoiries ville de Dunkerque
port d'attache
du Jean Schneider(*I3)


MAQUETTE CHARBONNIER-MINERALIER JEAN SCHNEIDER 1958

N'ayant pas encore de navire de ce type(minéralier) et de l'U.I.M.(Union Industielle et Maritime) dans ma collection, j'ai trouvé interréssant de réaliser le Jean Schneider (surtout grâce à la disponibilité de plans et de documentation communiqués par Roland Grard que je remercie ici pour son aide) .
J'ai travaillé à partir du "plan général", du "plan des formes" et de photos de belles qualités pour reconstituer le plan au 1/400 du Jean Schneider.
Le site de l'U.I.M. (la bible) m'a été d'un grand support pour compléter les infos.
La maquette du Jean Schneider a été réalisée en 2012.

Le Jean Schneider est représenté tel qu'il était en début des années 60' sous les couleurs de l'U.I.M..
J'ai donc reproduit au 1/400 l'ensemble du plan en passant par les différentes étapes de calcul et traitements logiciel adéquat.
Le choix des couleurs correspond à la période précitée le navire ayant subi des variations de couleurs assez fréquentes, semble t-il.
Les peintures sont des peintures satinées glycéro. classiques.
Dimensions: longueur: 431.3mm, largeur: 54.25mm.

-les six premiéres photos présentent quelques étapes de la réalisation de cette maquette,
-les douze à suivre la maquette terminée.

RESUME HISTORIQUE DE LA CARRIERE DU JEAN SCHNEIDER

Les premiers "gros porteurs" de vracs: charbon, minerais...

Le charbon:
Les armements vraquiers et pétroliers français se sont beaucoup développés et consolidés autour du marché national du charbon et du pétrole : la loi du 18 août 1936 faisait obligation aux importateurs de charbon d’assurer les approvisionnements français à hauteur de 40% par des navires français.

image7-d
vapeur(*I9)

Après la Seconde Guerre Mondiale, est créée l’ATIC (Association Technique de l’Importation Charbonnière).
Elle assure les missions suivantes :
représenter les importateurs de charbon auprès des administrations et des organismes professionnels, tant français qu’étrangers, pour les programmes d’importation de combustibles minéraux solides et d’agglomérés ainsi que pour les programmes de transports;
coordonner l’activité des importateurs;
créer tous services propres à assurer la bonne exécution des programmes d’importation aux conditions économiques optimales;
étudier les questions d’ordre général communes aux activités des importateurs-revendeurs et des importateurs-consommateurs.
L’ATIC reçoit le 14 novembre 1944 délégation de pouvoirs du Service des importations et des exportations (IMPEX), elle a possédé, jusqu’en 1995, le monopole sur les importations de charbon.
Le charbon est une énergie clef jusqu’au milieu des années 1950, en 1960 il représente 54% de l'energie primaire consommée en France contre 31% pour le pétrole et il assure (y compris le charbon d’importation) encore près de 30 % de la production française d’électricité.
La France, malgré ses richesses n'a jamais été auto-suffisante en charbon et que même au summum de la production dans les années 1960, elle a toujours importé du charbon étranger (venant de la Belgique, du Royaume-Uni, d'Allemagne, Union soviétique, de Pologne, Etats-Unis, etc...).
Les marchés à long terme et de forts volumes à prix plus que concurentiels passés avec les Etats-Unis va entrainer un trafic au long court qui ne peut plus être assuré avec des navires conventionnels (Les armateurs français sous les directives de l'état via l'A.T.I.C. doivent transporter 1.2Mts de charbon annuelement en provenance des USA).
D'autre part le conflit de Suez en 1956 et la fermeture du canal vont révolutionner le fret maritime et ouvrir de nouvelles voies et de nouveaux moyens de transport. Le charbon des grands pays producteurs (Etats-Unis, Australie, Afrique du Sud, Chine) devient alors sans concurrence : extrait de découvertes ou de mines peu profondes, il revient de 2 à 10 $ la tonne à la sortie du puits et parvient dans les ports européens à des prix compris entre 30 et 40 $ la tonne. La tonne de charbon extraite en Europe revient,au mieux, à 100 $ à la sortie du puits.

acier_226
acier(*I10)

Le mineraie de fer:
La perte de la productions sarroise (dommages de guerre), la montée en puissance des besoins des produits sidérurgiques conduisirent à l’idée d’une sidérurgie « pieds dans l’eau » et en 1956 il est décidé de créer une usine sidérurgique littorale à Dunkerque (USINOR) avec 2 hauts fourneaux de capacité de 3,4 millions de tonnes en service dés 1963, en 1969 un 3ème haut fourneau porte la capacité à 4 millions de tonnes et en 1973 un 4ème double la capacité à 8 millions.
En parallèle à compter de 1958, s’engage une période d’importantes extensions des infrastructures portuaires du port de Dunkerque. Dès 1958, un nouveau bassin maritime, gagné sur la mer, est creusé (il reçoit son premier navire en 1962). Des navires de 55 000 tonnes pouvent accéder, via l’écluse Watier, à ce bassin d’environ 100 ha, équipé dans un premier temps de deux portiques de 30 tonnes. D’un tonnage quasi nul en 1961, les importations de minerai atteignent 5 millions de tonnes en 1963. Avec près de la moitié du tonnage de minerai réexpédié vers la sidérurgie du Nord, de la Lorraine, du Luxembourg et de la Sarre, Dunkerque devient le premier port minéralier de France.
Un peu plus tard, au début des années 70's le plan sidérurgie "pieds dans l'eau" sera reconduit à Fos sur Mer.

cgam2
"click" sur les photos.(*I8)

La dynamique de l'époque va entrainer les compagnies françaises à commander les premiers "gros porteurs, qui approchent ou dépassent les 20.000ts" dés la fin des années 50' et entre autres:
le "Jean Schneider" (20 007 tpl) pour l'U.I.M.(Union Industrielle et Maritime),
le "Pengall" (19 970 tpl) pour la C.N.C.O. (Compagnie Nantaise des Chargeurs de l'Ouest),
les "Lens" et "Longwy" (22 380 tpl) pour la C.G.A.M. (Compagnie Générale d'Armements Maritimes, filiale de la Compagnie Générale Transatlantique).

Les ports de Brest, Le Havre, Rouen, Dunkerque vont se moderniser en infrastructures et équipements afin d'assurer l'accueil de ses navires:
--Brest servant de port d'éclatement charbonnier pour la facade atlantique (local et redistribution par cabotage),
--Le Havre, Rouen servants d'approvisionnement pour l'axe seine bassin parisien (centrales thermiques EDF),
--Dunkerque pour l'approvisionnement sidérurgique local et de l'est.


JEAN SCHNEIDER 1958-1973 IMO N°5171189, sous les couleurs de l'U.I.M.

***Nota: je résume ici succintement la carrière du Jean Schneider, le site de l'U.I.M. de Michel Pelé retrace l'histoire de la cie I.U.M., de ses navires et bien d'autres choses...

Le Jean Schneider, est à son lancement en 1958, avec ses 21.000 tonnes de port en lourd, le plus gros transporteur de vrac français.
Il porte le nom de la famille Schneider une puissante dynastie de maîtres de forges et d'industriels qui fonda au XIXe siècle les aciéries du Creusot.
(Jean SCHNEIDER né en 1896, est co-fondateur de l'Aérospatiale et est Secrétaire-Général d'Air France. Il épouse Françoise de CUREL, née en 1894, fille de Paul CUREL et arrière-petite-fille d'une de WENDEL. Le 14.11.1944, l'avion qui les ramène d'Afrique du Nord percute et s'écrase sur une montagne non loin du Creusot).
Il est construit en 1958 aux Ateliers et Chantiers de France de Dunkerque.

flag_uim

Caractéristiques techniques du Jean Schneider

ch_uim

Type de navire: cargo acier

Mise en service: 18 février 1959

Jauge nette: 6739.61 tonneaux

Jauge brute: 14467.91 tonneaux

Déplacement lège: 10.888 tonnes

Port en lourd: 21.897 tonnes

Longueur hors-tout: 172.50m

Longueur entre perpendiculaires: 163m.

Largeur: 21.70m.

Tirant d'eau (été): 10.73m

Creux: 13.25m.

Capacité de chargement: 7 cales capacité cubique 20.100 m3. Panneaux métalliques Mac Grégor type Mège à manoeuvre automatique hydraulique.

Moteur: Doxford-Provence, 65 LBD 6.

Puissance en service: 7300 CV.(9000 CV max.)

Propulsion: 1 hélice.

Vitesse: 15nds. en service.

Equipage: 35 hommes(9 officiers/26 hommes maîtres et marins).


total_profil_coque_s2
Profil du Jean Schneider(*I5)



Affecté au tramping, il assure le transport de charbons américains depuis principalement les ports de la cote est des U.S.A., au départ de Hampton Roads, Newport News, Baltimore ou Philadelphie, vers la France. (Brest, Le Havre, Rouen).
(Le charbon est extrait principalement dans les Appalaches (près de Kentucky et de Pittsburgh) et dans le bassin du lac Michigan (Illinois, Indiana)).
En fonction des marchés de l'offre de la demande, le navire sera utilisé au mieux des trafics et ce sera l'occasion de découverte de nouvelles escales en Amérique, en Afrique ou en Asie (*I13).
(Chargement de minerai de fer au Canada port minéralier des Sept-Iles, au Pérou port minéralier de San Juan avec pour la première fois la traversé le canal de Panama par un navire de l'U.I.M., au Brésil port minéralier de Macapa à 200miles à l'intérieure de l'estuaire de l'Amazone.) Après bien d'autres contrats, il termine sa carrière sous les couleurs de l'U.I.M. en 1973, en assurant le transport de phosphates entre Safi et Anvers.
Vendu à l'Armement danois Lauritzen en novembre 1973.

Convertion en "drillship" du Jean Schneider
Les minéraliers se prètent parfaitement à cette reconvertion de part leur structure, cales de grandes dimensions (stockage des tuyauxs de forage, place disponible pour installer le "derrick"...), de plus sur l'ex.Jean Schneider le chateau avant fut déplacé juste à l'arriére de la teugue.
Puis viendra la construction navale de drillship(*I11) dés lors que le dévellopement des recherches pétroliéres, gazières off-shores ira croissant et que les techniques d'explorations seront de plus en plus sophistiquées (positionnement dynamique, technique de forage à grande profondeur...)(*I14).

Danwood Ice 1974-1991. ex Jean Schneider
Destiné à devenir un navire de recherches et de forage pétrolier il est transformé à Bremerhaven (chantiers Hapag LLoyd) en 1974-1975 et rebaptisé "Danwood Ice" (armateur Lauritzen - Danemark).

Deepsea Ice 1991-2000.ex Danwood Ice, ex Jean Schneider


Falcon Ice 2000-2002.ex Deepsea Ice, ex Danwood Ice, ex Jean Schneider
Acqui par la société américaine Falcon Drilling en juin 2000 et rebaptisé "Falcon Ice" sous pavillon des bahamas jusqu'en janvier 2002.

aban_ice1
Aban Ice(*I6)

Frontier Ice 2002-2005. ex Falcon Ice, ex Deepsea Ice, ex Danwood Ice, ex Jean Schneider
Rebaptisé "Frontier Ice", 2002. sous propriété R&B FALCON.(Falcon Drilling - Bahamas) sous pavillon des bahamas jusqu'en février 2005.
En service d'exploration dans le sud-est asiatique.

Aban Ice 2005-21xx. ex Frontier Ice, ex Falcon Ice, ex Deepsea Ice, ex Danwood Ice, ex Jean Schneider
Aban Loyd Chiles Offshore Ltd (ALCO) – la plus grande entité de forage au large de l'Inde dans le secteur privé, achète le drillship, "Frontier Ice" en septembre 2004 et le rebaptise "Aban Ice" en 2005.
Serait toujours en service dans le sud-est asiatique (2011).



Sister Ship

PENGALL 1959-19xx IMO N°5273937, sous les couleurs de la Cie Nantaise des Chargeurs de l'Ouest.

Il est construit en 1958/59 aux Forges et Chantiers de la Méditerrannée à La Seyne.
Affecté au tramping.
Vendu à un armateur grecque en 19xx.

Queen of Cephalonia 19xx-1977.ex Pengall
Renommé Queen of Cephalonia il s'échoue en septembre 1975 au large de l'ile de Bornholm(Danemark, mer baltique. (*I12)) et semble être resté à Dunkerque jusqu'en avril 1977. Puis vendu pour démolition, il est remorqué vers un chantier espagnol.

flag cnco

Caractéristiques techniques du Pengall

ch_cnco

Type de navire: cargo acier

Mise en service: 17 novembre 1959

Jauge nette: 8317 tonneaux

Jauge brute: 14392 tonneaux

Port en lourd: 19970 tonnes

Longueur hors-tout: 172.50m

Longueur entre perpendiculaires: 163m.

Largeur: 21.70m.

Tirant d'eau (été): 9.45m

Creux: 13.25m.

Capacité de chargement: 8 cales capacité cubique 22.517 m3. Panneaux métalliques Mac Grégor type Mège à manoeuvre automatique hydraulique.

Moteur: B.& W., 7.74 VTBF160.

Puissance en service: 8750 CV.(à 115t/m.)

Propulsion: 1 hélice.

Vitesse: en service 14.5nds.

Equipage: 35 hommes.




Sources

--Site de l'UIM: la carriére du Jean Schneider.
--Article "L'Union Navale, un armement au charbon" Auteur Gérard Cornier. Revue Navires & marine marchande N°31 .
--Livre "la marine marchande française" Auteur: Jean Randier Editions Maritimes et d'Outre-Mer 1980.
--Site du gouvernement: economie importation du charbon aprés guerre (1939-1945).
--Les transports maritimes. Réalités et perspectives. Maurice Le Lannou (In: Revue de géographie de Lyon. Vol. 39 n°4, 1964. pp. 207-245.)
--Note de Synthèse N°94 de l'"Isemar" Avril 2007 (Les armements français :spécialisation, diversification, mondialisation)
--Les Centres sidérurgiques des rivages de la mer du Nord et leur influence. Par Jacques Malézieux
--Site du port de Dunkerque: page histoire du port de Dunkerque, fin du 20eme.

Références documentaires

-Crédit photos.

Maquettes(m1 à m12):Frankeffel.

*I1:http://pavillon.houseflag.free.fr/
*I2:Jean Schneider, photo aimablement communiquée par Roland Grard. Collection Roland Grard.
*I3:http://www.ngw.nl/int/fra/d/dunkerq.htm
*I4:plan Jean Schneider au 1/400. Frankeffel.
*I5:profil du Jean Schneider. site U.I.M.
*I6:http://www.abanoffshore.com/Rigfleetdetails.aspx?id=23
*I7:web ?????
*I8:web ?????
*I9:http://www.assemblee-nationale.fr/evenements/sncf/image7-d.jpg
*I10:http://static.lexpansion.com/medias/7/arcelor-mittal-acier_226.jpg
*I11:http://www.inosoft.com/Upload/images/en/UserReports/hydac/stena_ship_original.jpg
*I12:http://www.travellerspoint.com/maps/55.gif
*I13:Frankeffel.
*I14:http://www.bibliotecapleyades.net/imagenes_ciencia/industryoil30_02.gif

JEAN SCHNEIDER
V1 à V5:ensemble de photos, aimablement communiqué par Roland Grard. Collection Roland Grard.
V6:photo aimablement communiquée par Michel Pelé. Collection Michel Pelé.
V7:http://cdn2.shipspotting.com/photos/middle/1/7/0/210071.jpg. Collection Biard Vaillant.
V8:http://www.photoship.co.uk/jalbum%20ships/Old%20Ships%20D/slides/Danwood%20Ice-01.jpg
V9:http://www.faergejournalen.dk/handelsskibe/lauritzen/danwood_ice_1959_01.jpg
V10:http://cdn2.shipspotting.com/photos/middle/3/3/1/20133.jpg. "Frontier Ice" Auteur:Dave Medgett
V11:Forum UIM-navigation@yahoogroupes.fr (21/02/2012).Collection Yvan Letellier
V12:Forum mar-mar@yahoogroupes.fr(16/10/2012). Collection Yvon Perchoc.

PENGALL
V1,V2:photos aimablement communiquées par François Féat. Collection François Féat.
V3:http://www.shipspotting.com/photos/big/2/0/1/270102.jpg. Collection Biard Vaillant.
V4:http://www.shipspotting.com/photos/big/6/6/7/89766.jpg Collection Arnes Sognnes.
V5:web ?????
V6:web ?????
V7 à V11:le Pengall à Brest (carénage), dans la brume de Ouessant, en chargement de phosphate à Dakar.
Photos aimablement communiquées par François Féat. Collection François Féat.

-Documentations

-Livre la "Flotte marchande française 1961" Auteur: Robert Gruss. Editions Maritimes & Coloniales.
-Livre "Les Grandes Mutations De La Marine Marchande Française (1945-1995)". Tome 1 Auteur: Bernard Cassagnou.
(La Documentation Française) 2003.
-Livre "la marine marchande française" Auteur: Jean Randier Editions Maritimes et d'Outre-Mer 1980.
-Article "L'Union Navale, un armement au charbon" Auteur Gérard Cornier. Revue Navires & marine marchande N°31 .

-Liens

-Site de l' U.I.M. (la bible). Création de Michel Pelé.
-Site de l’Association Technique de l’Importation Charbonnière (ATIC).

-Rappel:

Avertissement :
Droits d'auteur - Copyright: les photos, les écrits ne sont pas libres de droits.
Si vous êtes ayant droit sur un ou des éléments présentés dans cette page et que vous souhaitez le/les voir:
-Modifier,
-Supprimer, merci de me contacter pour régularisation.
Je ferai le nécessaire pour mettre à jour l'information concernée dans les meilleurs délais.
-Nota: tout internaute adressant des documents au site, quel qu'en soit le support et la teneur, reconnaît que ses documents peuvent être publiés, modifiés ou retirés du site sans avis préalable.
Merci.



Frankeffel 03 mars 2012